www.terredudragon.fr

Accueil

News

Le Souffle du Dragon

Le Trésor du Dragon

L'Art du Dragon

Photos

Téléchargement

Liens

Livre d'Or

 

Admin

Informations

Webmaster : Jaïs

Envoyer un message

Je ne suis que le webmestre de ce site. Le Trésor du Dragon est mis à votre disposition pour votre travail personnel. Cependant, l'intégralité du contenu est copyrighté "terredudragon.fr" pour le compte de leurs divers auteurs. Merci d'avoir la cordialité de respecter ce droit dans vos publications.

Déjà 232242 visites

Le Joyau de la Pratique

Le cinquième joyau constitue une vive exhortation au travail effectif et à la pratique. A quoi bon lire des livres de méditation, de prière ou de théurgie si l’on ne pratique pas ? Que vaut un amour qui n'a de vie que sur nos lèvres, une spiritualité à temps partiel dont le seul but est de nous préserver de tout travail réel sur nous-même ? « Jésus dit : Et comment sera estimé parmi les sages celui qui cherche la Parole de Dieu pour l'annoncer à autrui avant de l'avoir mise en pratique ? » (Agrapha). Car il est toujours plus facile de parler des propriétés d'un médicament que de le prendre, de parler du Chemin que de le parcourir.
Le joyau de la pratique est d'une grande banalité, mais il est au coeur de la voie. Nul ne songerait à parvenir à jouer du violon sans comprendre la nécessité d’une formation préalable. Pourtant. il n'est pas rare de rencontrer des chercheurs qui lisent, réfléchissent, dévorent la connaissance, mais ne pratiquent pas.
On apprend à méditer en méditant et à prier en priant. Poser des questions d'ordre technique et lire des ouvrages sur la méditation ne suffit pas à faire de nous un méditant. La pratique est essentielle, indispensable.
Si l’enseignement suivi comporte des conseils, il faut les pratiquer. S'il comporte une rituélie, il faut la célébrer. S'il propose un travail sur soi au moyen de techniques spécifiques, il faut se mettre à l'ouvrage et ne pas fuir le travail en se mettant seulement a rêver que l'on travaille.
Et malheureusement, il n'en est pas toujours ainsi. La boulimie du savoir ne laisse plus le temps de s'adonner à une véritable pratique, stable et régulière. Nous finissons même par croire que la théorie, c'est la pratique. Certains parlent du bouddha et ne méditent pas. D'autres parlent de Maître ECKHART et ne prient jamais. C'est terrible. Dur sera le réveil qui leur montrera qu'ils n’ont jamais travaillé, jamais compris Maître ECKHART ou le Bouddha, tout simplement parce qu'ils n'ont jamais vécu les vérités dont ils parlent. Mais combien plus belle encore, la conversion (métanoïa) qui en résultera !
L'enseignement pousse sans cesse ceux qui le suivent à pratiquer de façon effective. Bien des choses ne peuvent se résoudre que par la pratique, et non dans des discussions de salon, même passionnantes. La pratique des autres ne remplace pas la nôtre et nous sommes seul face à la Voie. Accepterons-nous de nous salir les mains plutôt que nous remplir l’esprit d'édifiantes citations ? Vient le moment où les questions ne servent plus a rien, où les réponses sont des alibis. Il est possible de parler à longueur de temps du travail sans jamais se mouiller On vit alors de questions et de réponses. Et on croit que les réponses sont nôtres, fruits de ce que nous appelons notre propre expérience.

Dernière modification le : 17/04/2008 @ 19:16
Catégorie : Les 7 joyaux de l'apprentissage

Rugissement

Comme se lève la brume par-dessus la cime des arbres, ainsi se réveille le Dragon qui s'étire sur Sa Terre.

NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site





Site créé avec Phortail 2.0.7
PHP version 5.6.32