www.terredudragon.fr

Accueil

News

Le Souffle du Dragon

Le Trésor du Dragon

L'Art du Dragon

Photos

Téléchargement

Liens

Livre d'Or

 

Admin

Informations

Webmaster : Jaïs

Envoyer un message

Je ne suis que le webmestre de ce site. Le Trésor du Dragon est mis à votre disposition pour votre travail personnel. Cependant, l'intégralité du contenu est copyrighté "terredudragon.fr" pour le compte de leurs divers auteurs. Merci d'avoir la cordialité de respecter ce droit dans vos publications.

Déjà 232263 visites

Le Joyau de l'Assimilation

Le troisième joyau de l'apprentissage met en relief la façon dont nous accueillons une vérité. Le plus souvent, nous ne donnons pas le temps à une vérité de faire en nous son chemin. Sitôt découvert, un trésor doit faire place à un autre. Sans cesse, nous cherchons quelque chose d'autre qui satisfera notre manque, notre appétit de nouveauté.
Mais en procédant de la sorte, nous empêchons les choses de mûrir dans notre terre intérieure. Combien de vérités simples et réellement transformatrices avons-nous ainsi laissé passer, au profit d'un nouveau livre ou d'un stage dernier cri ?
Nous croyons avoir assimilé parce que nous avons trouvé une information. Et dés lors que quelque chose parvient à nos oreilles, nous le considérons comme acquis et passons à une autre distraction. Il est cependant très important d'aller au coeur des choses, de les approfondir réellement. Ainsi, ce texte peut être lu et oublié, sans qu'aucun des sept joyaux de l'apprentissage n'ait été éprouvé. Pourtant, même les vérités les plus simples peuvent nous renouveler lorsque nous prenons soin de les bien mûrir. Au fond, la voie n'est faite que de ces vérités nues et dépouillées qui ne nous libèrent qu'une fois mûries au feu de l'expérience. Elle pourrait se résumer en quelques phrases anodines dont la force nous échappe, tellement nous sommes occupé à rechercher la satisfaction d'un appétit démesuré.
Un vieux conte indien raconte qu'il existe une variété d'huître produisant des perles de qualité exceptionnelle. Cette huître remonte à la surface de l'océan une fois par siècle, pour y recevoir le rayonnement d'une étoile lointaine. C'est grâce au rayonnement de cette étoile que les perles produites ont un éclat si singulier. Une fois que l'huître a reçu ce rayonnement, elle redescend dans les profondeurs océanes. Là, pendant cent ans, elle mûrit l'influence de l'étoile jusqu'à ce qu'elle produise, patiemment, la perle aux éclats célestes.
Tel doit être la façon dont il nous faut apprendre. Quand nous recevons quelque chose dont nous ressentons toute l’importance, nous devons lui permettre de mûrir. L'huître du conte ne remonte pas sans cesse à la surface. Quelle perle produirait-elle dans des conditions de vie si agitées ?
Certaines écoles spirituelles gnostiques faisaient travailler le deuxième et le troisième joyau en introduisant dans leur instruction un long moment de silence. Habitué à un enseignement régulier, l'élève constate alors à quel point il peut être dépendant, attendant sans cesse une aide extérieure - deuxième joyau. De plus, il se rend compte du rapport consumériste qu'il entretient avec l’enseignement. La quantité primerait-elle sur la qualité ? Du nouveau, toujours du nouveau. Toujours plus d'enseignement et toujours moins d'assimilation profonde ( troisième joyau ). Aussi cette longue période de silence est-elle pour l'étudiant une occasion exceptionnelle de prendre conscience de l'attitude superficielle cultivée à l'égard des enseignements spirituels. Quel puissant outil d'enseignement que le silence ! Il y a le silence probatoire demandé par certaines écoles à leurs étudiants, mais l'école peut également devenir silencieuse, et Dieu paraître sourd à nos appels. Toutefois, nul silence qui ne soit éloquent...
Dans les supermarchés de l'âme, nous sommes en quête du nouveau livre, du nouveau rituel, de la nouvelle initiation, de la nouvelle instruction. Et comme nous passons toujours en courant devant les étalages, notre rapport au ‘produit’ ne peut être que superficiel. Pourtant, l'important n'est pas de lire mais plutôt de relire. L'essentiel n'est pas de courir après de nouvelles techniques mais de pratiquer régulièrement celles que nous avons apprises. Il est fondamental de ne pas passer sans cesse d'une vérité à une autre. Une seule petite chose suffit parfois à nous transformer à jamais, pour peu que nous la goûtions profondément. Si nous craignons de nous ennuyer, c'est que la voie n'est pour nous qu'un passe temps !

Dernière modification le : 17/04/2008 @ 18:56
Catégorie : Les 7 joyaux de l'apprentissage

Rugissement

Comme se lève la brume par-dessus la cime des arbres, ainsi se réveille le Dragon qui s'étire sur Sa Terre.

NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site





Site créé avec Phortail 2.0.7
PHP version 5.6.32