www.terredudragon.fr

Accueil

News

Le Souffle du Dragon

Le Trésor du Dragon

L'Art du Dragon

Photos

Téléchargement

Liens

Livre d'Or

 

Admin

Informations

Webmaster : Jaïs

Envoyer un message

Je ne suis que le webmestre de ce site. Le Trésor du Dragon est mis à votre disposition pour votre travail personnel. Cependant, l'intégralité du contenu est copyrighté "terredudragon.fr" pour le compte de leurs divers auteurs. Merci d'avoir la cordialité de respecter ce droit dans vos publications.

Déjà 232270 visites

Le Niveau mésotérique



Le niveau mésotérique est beaucoup plus subtil que le précédent car il remet la base même de la dualité bien-mal en question. Le symbole du Dragon y prend une valeur très positive. Il devient le Verbe, la Puissance universelle. On ne peut en trouver trace que dans certaines formes de tantrisme, qu'il vienne de l'Inde, du Cachemire, de Chine ou du Tibet. En occident, il semble que la tradition hermétique en ait gardé quelques secrets, et plus particulièrement l'alchimie. Les traditions magiques sont également de nature mésotérique, qu'elles soient yaquis ou celtiques. Dans ce contexte, il y a, bien entendu, une notion du bien et du mal qui fait appel au bon sens. Je ne vais pas sauter sur un inconnu pour l'assassiner. Quand on remet en question le bien et le mal, le bon sens reste toujours. On ne devient pas pour autant quelqu'un de mauvais.

Par contre, la faculté de juger de l'universalité du bien et du mal est sérieusement travaillée, de même que des notions comme le pur et l'impur, l'aversion et l'attraction. On commence à se rendre compte du rôle des conditionnements dans notre orientation éthique. Ainsi, quand nous étions enfants, nos parents ne cessaient de nous répéter qu'il ne faut pas toucher à ceci ou à cela, parce que c'est caca ! C'est ainsi que nous nous sommes fait à l'idée du pur et de l'impur totalement à côté de la nature même des choses. Le caca n'est pas caca. Il est absolument nécessaire à la vie de notre planète. Il est absolument pur. C'est lui qui fertilise notre sol. La fleur, le lotus, poussent sur ce que nous rejetons tous comme étant sale et dégoûtant. Nos colères, nos vices sont de ce point de vue très précieux. J'ai souvent constaté des propos spirituels qui sacrifiaient à des conceptions puritanistes totalement conditionnées. Nos conceptions spirituelles sont d'ailleurs saturées par ce moralisme primaire. Par exemple, certains décrivent de grands maîtres réalisés imaginaires à partir de cette perception erronée. Ils nous disent que ces grands personnages ne défèquent plus. Pour sûr, comment un esprit conditionné par le pur et l'impur pourrait-il concevoir un "maître de sagesse" en train de déféquer ? Ce serait aberrant ! Jésus allait-il aux toilettes ? Son Incarnation dans l'humain serait-elle si timide qu'elle ne puisse se réaliser en niant ce qu'est l'homme, dans TOUS les sens du termes ? Origène, qui nous explique que lors de sa naissance, ni placenta ni sang de vinrent souiller Jésus, n'ôte-t-il pas tout simplement ce qui fait de Jésus un homme ? Je ne me prononcerai pas sur cette question très grave ! Mais derrière tout cela se cache notre soumission au modèle du pur et de l'impur. C'est le refus de l'humanité de Dieu, le refus de la divinité de l'homme. On aurait préféré l'image plus sécurisante de l'homme parfait, c'est-à-dire de l'homme privé de son humanité. Peut être éprouvons-nous des difficultés à maintenir les masques spirituels lorsque nous faisons l'amour ou allons aux toilettes. Les chrétiens ont toujours accepté la divinité du Christ ; mais son humanité leur a toujours posé problème... Ils sont eux-mêmes coupés en deux. C'est sans doute parce que leur propre humanité les dérange. Le divin est pur alors que l'humain est impur. On préfère alors le nier parce que c'est caca ! Au lieu de s'aimer, l'homme se condamne. Tout en croyant la professer, il refuse l'Incarnation parce que c'est sale. Ainsi les conditionnements du pur et de l'impur empêchent-ils que soit comprise la leçon de la venue d'un Jésus. Dieu est pur et l'homme est impur. Voici que s'ouvrent tout entiers les univers dorés de l'interprétation castratrice. D

e même, on considère que le serpent ou le scorpion qui nous a piqué est un animal impur. Or, toute chose est pure dès lors qu'elle est conforme à sa nature. Le caca est pur parce qu'il est dans sa nature d'être caca. Le scorpion qui m'a piqué est pur, parce qu'il est dans sa nature de piquer. Si nous sommes conforme à notre nature, alors nous sommes pur. Bien et mal, licite et illicite, pur et impur... C'est par le travail du niveau mésotérique que tous ces jugements inappropriés sautent ou sont réadaptés. On voit donc par là que de nombreuses structures présentées comme ésotériques et ne travaillant pas sur ce domaine, sont en réalité d'ordre exotérique. Le niveau mésotérique considère qu'il n'y a pas deux énergies, mais une seule, si bien que lorsque l'on dénoue une énergie pulsionnelle, ce qui en ressort n'est autre que l'énergie fondamentale, l'énergie de l'Unique. Plutôt que de renoncer à une énergie pour une autre, il s'agit donc de dénouer et de transformer l'énergie pour lui donner un niveau de fonctionnement beaucoup plus proche de la base dont elle surgit.

On pratique donc des techniques d'intégration de l'énergie qui, couplées à un travail sur les récupérations conceptuelles du type pur-impur, produisent un effet beaucoup plus rapide que les moyens ordinaires utilisés par le niveau exotérique. Il ne s'agit donc pas de renoncer mais d'intégrer, de dénouer ce qui est masqué, non pas seulement par l'attachement au désir, mais aussi par l'attachement au non-désir, le rôle de ce dernier dans les fonctionnements habituels de la plupart des "spirituels" étant extraordinairement déterminant.

Etant donné que ce niveau travaille effectivement sur l'énergie Unique, il est évident que chaque fois qu'un dénouement a lieu, celui-ci acquiert une saveur ontologique. Ce qui n'avait pas forcément lieu au niveau précédent. Il est cependant compréhensible que je ne puisse pas parler davantage des techniques de ce niveau, car en effet, il s'agit surtout d'un travail individuel. Comme le fit avec moi mon propre instructeur, ces choses sont communiquées de bouche à oreille, elles épousent les circonstances d'instruction et ne sont jamais répétitives. Les pulsions, passions et autres mouvements psycho-corporels ne sont plus vus comme des éléments auxquels on doive renoncer. Ce sont des réservoirs d'énergie extrêmement riches dont le pratiquant peut tirer le plus grand bien. Tous ces éléments, correctement intégrés et dénoués, fertilisent le parcours du chemin intérieur. Tous les obstacles se transforment en moyens. On peut tirer parti de tous les échecs. Puisque de toute manière on ne suit pas ses propres règles conditionnées, on fait en sorte que même les infractions et les erreurs deviennent exercices. Sans quoi les échecs ne serviront à rien. Si on se reproche de s'être mis en colère contre son voisin, c'est tout à fait inutile. Peut être souffrons-nous davantage de notre attachement à la non-colère que de notre colère elle-même. S'accabler de reproches ne sert donc à rien et dans de tels cas, nous devons pouvoir disposer de techniques appropriées qui permettent de dénouer les noeuds énergétiques, même après coup. Il y a en effet trois moments pour dénouer l'énergie : après l'expérience, pendant l'expérience et avant l'expérience... Quoi qu'il en soit, on peut ainsi explorer toute manifestation d'énergie, dans la réussite autant que dans l'échec. On découvre alors qu'il n'existait rien de tel qu'échec et réussite. Seule notre vision courte nous empêchait de voir que tout revient à l'Energie ontologique. En matière de travail intérieur, il ne peut rien nous arriver de mieux que ce qui nous arrive.


Dernière modification le : 15/07/2008 @ 00:35
Catégorie : Les Trois niveaux de la voie initiatique

Rugissement

Comme se lève la brume par-dessus la cime des arbres, ainsi se réveille le Dragon qui s'étire sur Sa Terre.

NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site





Site créé avec Phortail 2.0.7
PHP version 5.6.32