www.terredudragon.fr

Accueil

News

Le Souffle du Dragon

Le Trésor du Dragon

L'Art du Dragon

Photos

Téléchargement

Liens

Livre d'Or

 

Admin

Informations

Webmaster : Jaïs

Envoyer un message

Je ne suis que le webmestre de ce site. Le Trésor du Dragon est mis à votre disposition pour votre travail personnel. Cependant, l'intégralité du contenu est copyrighté "terredudragon.fr" pour le compte de leurs divers auteurs. Merci d'avoir la cordialité de respecter ce droit dans vos publications.

Déjà 232247 visites

La Conscience supérieure

Ce dernier aspect de l'entraînement en cinq points semble être le résultat et la quintessence des quatre pratiques précédentes, en même temps que la base sur laquelle se construira le futur travail du compagnon de l'Ecole d'Eveil.
Bien qu'il semble n'être qu'une résultante, ce cinquième aspect du travail d'apprenti n'en comporte pas moins des pratiques et des techniques spécifiques. Cependant, il ne s'agit pas ici de développer directement des états de conscience supérieure et de Présence, mais bien plutôt de travailler sur l'élimination des obstacles qui l'interdisent et des récupérations égotiques qui lui succèdent.

Pour travailler sur ce territoire extrêmement subtil correspondant à l'élément de l'Ether, l'instructeur a recours aux ressources que la Gnose elle-même met entre ses mains.

Il me semble toutefois prématuré de consigner les bases de ce travail par écrit. La seule chose que l'on puisse dire pour le moment, c'est que le travail propre à cet aspect de l'entraînement en cinq points ne peut pas être effectué à partir de la conscience ordinaire, aussi bien de la part de l'instructeur que de l'apprenti. Le lieu de rencontre et de pratique est le lieu de la Présence. On s'appuie donc sur l'extrême clarté de la Présence pour pouvoir prolonger le travail intérieur. Ici, il s'agit d'une plongée en apnée au coeur même de son monde intérieur, plongée qui est soutenue par une clarté de vision beaucoup plus profonde que celle de la conscience ordinaire, puisqu'elle se développe directement grâce à la Présence. Dans ce travail, l'apprenti et l'instructeur oeuvrent en s'appuyant sur des pouvoirs spirituels que la conscience ordinaire ignore. Le regard est modifié par une qualité pénétrante d'une précision extrême. On perçoit le subtil, le ténu, l'insaisissable qui se déploie sous la surface visible. Un univers intérieur voilé par le mouvement incessant des vagues extérieures qui captent toute l'attention et empêchent une telle plongée au coeur de l'océan, loin derrière l'écume des apparences, commence à se laisser entrevoir. Pour cela, il faut une certaine maturation de l'être qui se laisse moins prendre au miroitement sans fin des formes mentales et prend appui "ailleurs" sur l'autre rive. Car il est nécessaire d'habiter un petit fragment de cette Terre Pure qui n'appartient pas totalement au "devenir", c'est-à-dire d'avoir développé un certain état de quiétude, d'immobilité, de clarté, pour créer la distance qui permet d'observer ce qui échappe au regard commun. Cette vision profonde et pénétrante n'est pas une analyse, une introspection ou une réflexion sur nous-même, mais une certaine qualité d'attention, de Présence, limpide et lumineuse. Telle est la base de travail propre au cinquième aspect de l'entraînement de l'apprenti. C'est aussi une vision foudroyante qui rebondit sur la moindre impulsion mentale, avant même qu'elle se soit entièrement exprimée, qui perçoit cet instant presque insaisissable où naît la sensation d'identité, où se révèle l'ego ; ce dixième de millième de seconde où il se montre sans masque. Ordinairement, c'est toujours après que nous percevons la pensée ou l'émotion, une fois qu'elle est déjà installée dans la conscience. Nous avons été pris, emporté, possédé par elle et nous pouvons seulement la comprendre "rétrospectivement", en faisant un retour sur nous-même qui laisse échapper ce moment de naissance de l'illusion. Mais dans le calme et la clarté de la Présence, nous voyons réellement comment se forme la personne, comment elle naît, se développe, se dissout, d'instant en instant, et en approfondissant toujours plus ce mécanisme, toutes nos croyances, toutes nos évidences tombent et nous laissent complètement nu, Insondable Cavalier de l'Ouvert.

Cette qualité pénétrante de la conscience est également présente lors du rituel d'initiation de l'apprenti. Et si l'élève la reconnaît, c'est nécessairement parce qu'il y participe.

Dernière modification le : 18/04/2008 @ 14:48
Catégorie : L'Entraînement en cinq points

Rugissement

Comme se lève la brume par-dessus la cime des arbres, ainsi se réveille le Dragon qui s'étire sur Sa Terre.

NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site





Site créé avec Phortail 2.0.7
PHP version 5.6.32